Comment tu imagines la mobilité dans les grandes villes d'ici 10 ans ?

L'apparition de plus en plus de véhicules autonomes Moins de voitures thermiques Plus de mobilités douces interconnectées
Thierno, 21 ans, Paris
Piéton en centre-ville et des transports en commun plus développés. Passages de taxi/uber. Des parkings tout de même pour en dehors de la ville avec la voiture. Le développement de la voiture à hydrogène est une véritable solution, et en ville électrique. Mais pour des questions de pollution sonore surtout. Quand aux vélos et trottinettes... il existe depuis longtemps des versions plus écologique que les modèles électriques. Ça fonctionne à l'énergie de la BM double jambe... Difficilement envisageable avec le prix excessivement haut de ces véhicules. Et le niveau financier des citoyens. Stagnation, mais une paupérisation de manière simultané...
Nicolas, 24 ans, Aubagne
L'idéal serait des villes, ou au moins des centres villes sans voitures, ou uniquement pour urgence pompiers police, et des taxis. Par contre il faudrait renforcer le réseau transport en commun, que ce soit ouvert toute la nuit par exemple
Mathilde, 23 ans, Ivry-Sur-Seine
Aucune voiture personnelle autorisée dans le centre-ville
Myriam, 23 ans, Ornans
Majoritairement piétonne (vélo,trot, roue...) avec simplement tram,métro,bus électrique Et les voitures sur des parkings relais...
Mickael, 24 ans, Lyon
Pour toute question, contactez l’équipe via team@hellojam.fr

Si vous possédez un compte, vous pouvez vous connecter ici

Un verbatim par répondant, échantillon de 1662 répondants de 15 à 25 ans sur le territoire français.

Une étude détaillée contient 4 onglets :
- l'onglet résultat : les verbatims sont regroupés par thématiques, ces thématiques sont ensuite ventillées selon différents critères : genre, tranche d'âge, répartition géographique et activité professionnelle. A noter qu'une réponse peut être associée à plusieurs thématiques.
- l'onglet verbatims : il contient l'ensemble des verbatims des répondants, en colonne G
- les onglets thematics et occurences ne sont pas utiles pour la compréhension de l'étude, ils reprennent les critères de regroupement/génération des thématiques.