La relation des jeunes avec le sport

Depuis l’Antiquité le sport a une place importante dans notre société. Son engouement est tel, que les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de football sont les évènements les plus médiatisés du monde.

Pour certains, la pratique sportive est un défouloir, pour d'autres, une source d’inspiration ou même un moyen de transmettre des valeurs fortes.

Cependant, le sport a évolué depuis quelques années avec l’apparition des salles de sports ou même leur promotion : «Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière» slogan de Manger Bouger, encourageant la pratique sportive.

À l’école ou en loisir, La gen Z a grandi avec l’influence du sport dans son quotidien.

1 - Une génération de sportifs

Nous sommes loin du cliché du jeune affalé dans son canapé ou devant son ordinateur : Le sport est important dans la vie d’un jeune sur 2.

Aujourd’hui 67% des 18-25 ans font du sport au moins une fois par semaine et 53% plusieurs fois par semaine. 31% aimeraient augmenter leur activité physique. Au niveau du nombre de sports pratiqués, 41% des jeunes en font au moins un et 21% au moins 3.

​ ​

Pourquoi les jeunes ont-ils une pratique sportive si régulière ?

La recherche d’un physique de rêve est une propriété pour les 18-25 ans. 27% d’entre eux, souhaitent entretenir leur apparence physique.

Se sentir bien dans leur corps et dans leur tête passe en second plan. 18% des jeunes pratiquent du sport pour leur santé.

​ ​

2 - Le top 3 des sports les plus pratiqués chez les 18-25 ans

Ce classement montre la popularité des sports collectifs par rapport aux sports individuels. Les garçons sont plus attirés par les sports collectifs alors que les filles se dirigent plutôt vers des sports individuels.

Le foot est le sport le plus populaire chez les jeunes, exercé par 17% d'entre eux, avec un écar de 12 points entre les filles et les garçons (10% des filles dont du foot contre 23% chez les hommes). ​ La danse est le second sport le plus exercé par la Gen Z (13%). On remarque une fois de plus un écart important entre les filles et les garçons : 22% des filles font de la dance alors que les garçons sont seulement 3% à en faire. ​ Le basket arrive en troisième position pratiqué par 9% des 18-25 ans.

Un budget conséquent alloué au sport

Le coût de la pratique sportive varie d'un sport à l'autre. Certains sont gratuits ou peu coûteux tandis que d'autres nécessitent un encadrement professionnel. Les coûts sportifs sont difficiles à quantifier, car ils peuvennt comprendre : les frais annuels, le matériel sportif, les frais d'inscription uniques ou mmême le coût des déplacements, ect.

56% des jeunes déboursent au moins 200 euros par an pour leur pratique sportive et plus d’un jeune sur 4 au moins 300 euros, ce qui correspond à un abonnement mensuel dans une salle de sport.

3 - Le sport, un moteur de cohésion sociale

Le sport permet aux jeunes de décompresser mais peut aussi créer de vrais liens sociaux. Pour cause, 54% d'entr eux se sont déjà fait des amis grâce au sport et plus d'un jeune sur trois fait du sport quodiennement avec ses amis. 1 jeune sur 4 préfère faire du sport dans un club.

Cette cohésion sociale peut devenir fédératrice. On observe un vrai engouement chez les jeunes lors d’évènements sportif comme l'Euro de football où 2⁄3 des 18-25 ans déclarent avoir suivi cette compétition.

​ ​

4 - Les garçons et les filles ne font pas du sport de la même manière

Lors d’une activité physique les filles ont plutôt un objectif d’apparence tandis que les garçons recherchent de la performance.

De plus, les filles préfèrent faire du sport à la maison tandisque les garçons se dirigent génèralment vers des sports d'exterrieurs.

Les hommes ont plus tendance à adapter leur alimentation à leur pratique sportive (plus d'un tiers des hommes contre 20% des femmes).

​ ​

Méthodologie

Sondages Jam réalisés en janvier 2022 sur un échantillon représentatif de 500 jeunes âgés entre 18 et 25 ans sur le territoire français, selon la méthode des quotas de l’INSEE.